Jeunes Mamans

Ces Jeunes Mamans qui nous Inspirent / Meet Toulaye

Bonjour! Pour ce dernier billet de la série d’articles « Ces jeunes Mamans qui nous Inspirent », je vous présente la brave Toulaye Diallo. Cette femme a su me marquer par sa determination, son intelligente, sa disponibilité et tant d’autres. Découvrez ses facettes de Maman 2.0 et les conseils qu’elle partage avec nous !

Parle nous de toi, coté professionnel et personnel

Je m’appelle Hadiatoullaye Diallo, je suis journaliste/animatrice à la radio Lynx Fm et Assistante communication Globale à l’agence de communication Tattou Group. J’ai fait mes études primaires et secondaires à Labé où je suis née et j’ai passé toute mon enfance et mon adolescence. Après avoir obtenu le baccalauréat en Sciences Sociales, j’ai été orientée dans le privé et j’ai ainsi choisi l’université Kofi Annan de Guinée où j’ai opté pour la filière communication et obtenu un diplôme de Maîtrise  en 2017. Je me suis mariée dès après avoir eu le bac avec un homme dont je suis réellement tombée amoureuse et je suis devenue mère d’un adorable petit garçon un an après, j’étais en ma deuxième année d’études à l’université. Mon fils a 3 ans aujourd’hui, il va à l’école et moi à mes différentes activités professionnelles.

Es-tu passionnée par ce que tu fais comme métier ? Est-ce important pour toi de vivre de sa passion ?

J’ai toujours été une fille dégourdie et passionnée par le journalisme. J’ai commencé à faire de la radio au Lycée lorsque je faisais la 12ème année pour être exacte. Toute petite, j’écoutais et regardais les infos même si je ne comprenais pas souvent ce qui se disait, j’adorais voir des femmes présenter le journal à la télévision ou les entendre s’exprimer à la radio et me dire  » C’est beau ça, je voudrais être comme elles ». Donc lorsque l’occasion s’est présentée, j’ai participé au concours Espace Talent de la radio Espace en 2012. Aujourd’hui, j’ai la chance de pratiquer le journalisme et la communication en même temps avec chaque jour l’envie de m’améliorer.

« Je laisse ma passion me mener à ma profession » Oprah Winfrey

Tu es jeune, dynamique, ambitieuse mais surtout Mère. Quelle était ta réaction lorsque tu as appris la bonne nouvelle ?

Ce jour reste inoubliable ! Quand le médecin m’a annoncé que j’allais être maman, l’émotion était forte, mes larmes ont coulé, malheureusement il n’y avait que le médecin pour me calmer mon mari étant loin de Conakry. J’étais partagée entre joie et incertitude. Joie parce que j’imaginais un peu le bonheur d’être maman, et incertitude parce que non seulement je ne savais pas comment allait se passer cette grossesse mais aussi comment cet enfant allait impacter ma vie, mes études et mes ambitions. Une interrogation me venait incessamment  à l’esprit

« Est-ce que c’est le moment ? ».

Mais j’ai eu la chance d’être entourée par des personnes positives et motivantes, mon père en premier. Il m’est d’une source de motivation énorme. Il sait utiliser des mots pour me rassurer et me redonner confiance en moi. Alors, je suis restée positive. Je savais que cet enfant qui allait naître me donnera encore plus de force et me grandira davantage. Aujourd’hui même si à cause de lui je fais souvent des compromis, parce que c’est cela aussi être mère, j’arrive à atteindre les objectifs que je me suis fixés.

Peux-tu nous parler de ton fils?

C’est un adorable petit garçon bien que turbulent (rires). Il est très intéressant et intelligent. Il est très curieux et ne renonce jamais quand il veut quelque chose. Cela m’énerve un peu parfois mais je réalise qu’il est tenace et ça j’adore. Je me dis qu’il le tient un peu de moi (rires). Il déborde d’énergie et adore jouer comme tout enfant de son âge. Il aime imiter ce que je fais et dis, d’où mon attention sur tout ce que je fais quand il est là. Il sait montrer quand il s’énerve ( ce qui me fait un peu peur parfois).

Avais-tu peur que cela te freine dans la réalisation de tes projets professionnels ? Si oui, comment as tu surmonter cette peur ?

Oui un tout petit peu au début. On n’abandonne pas un enfant parce qu’on a des projets professionnels, c’est le contraire qui risque de se produire si on ne fournit pas assez d’efforts. L’enfant a besoin d’affection, d’attention et de patience pour s’épanouir. J’ai la chance d’avoir mes parents encore en vie et en bonne santé, capables de m’aider à prendre soin de mon fils. La première année, je suis restée avec lui tout en allant à l’école mais j’étais obligée de mettre en veille mon job à la radio le temps pour mon fils de grandir. Je me suis organisée de telle sorte que je puisse m’en sortir à la fac étant nourrisse. J’avais une nounou qui le gardait lorsque je suis à l’école et dès que je reviens je m’en occupe. Je prenais deux heures de la nuit pour réviser et faire mes devoirs, même si parfois je le portais au dos. La première année a été dure mais j’y suis arrivée avec beaucoup de courage et de détermination. Pour les deux années qui me restaient à la fac, ma mère m’a beaucoup aidée. Je lui en serai éternellement reconnaissante.

Avec tout ce que tu fais, comment trouves tu du temps pour ton fils ?

Ce n’est pas facile mais il le faut. Je suis dans beaucoup de choses à la fois, l’agence de communication, la radio, le terrain, l’activismee, des formations par moment… Mais il faut absolument trouver du temps pour son ou ses enfants. Avec une nounou, c’est moins difficile. je le prépare et l’envoie à l’école le matin, la nounou s’en occupe en attendant que je rentre du boulot mais s’il n’y a personne pour t’aider c’est encore plus compliqué, et j’ai vécu des moments comme ça. Des moments où j’étais obligée de l’emmener au bureau avec moi ou à certains de mes rendez-vous professionnels parce qu’on ne peut lâcher ni l’un ni l’autre. Les weekends je m’arrange pour rester avec lui, faire des choses qui lui plaisent et nous créer nos souvenir.

Pour toi quel est le secret pour être une Super Maman confirmée ?

Le secret? C’est la détermination et l’envie d’aller de l’avant. Ce n’est pas parce qu’on est mère qu’on ne peut pas réussir nos projets. Il faut se fixer des objectifs et se donner les moyens de les atteindre. Ce n’est pas en abandonnant parce qu’on est mère que notre enfant sera fier de nous, c’est en arrivant au sommet malgré le statut de mère et toutes les contraintes qui y sont affiliées qu’il sera fier de nous. Tout est question d’organisation et de planification.

Quels conseils donnerais tu à ces jeunes mamans, qui peinent à trouver le bon équilibre entre vie familiale et vie professionnelle?

 » Il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons accomplir en tant que femmes » nous a dit l’ex première dame des États-Unis Michelle Obama.

Et je partage entièrement cette pensée. Il ne faut pas que l’on accepte d’être freinée par le fait d’être mère. Être maman doit constituer une force pour nous, femmes, d’aller de l’avant et de briser tout obstacle pour réaliser nos objectifs. N’écoutez pas les gens qui vous conseillent d’abandonner votre but professionnel pour des raisons familiales, car la famille est certes très importante mais il n’y a qu’avec votre propre travail que vous pourrez être financièrement indépendante et épanouie. Vous possédez toutes les forces et tous les atouts pour être mère et Directrice Générale, Ministre ou Présidente de la République en même temps. Il suffit de le vouloir et de se battre pour l’atteindre. Qu’on ait un appui de notre conjoint ou pas, qu’on reste mariée ou qu’on divorce, nous devons nous battre pour maintenir cet équilibre entre la vie de mère et la vie professionnelle qui fera de nous des femmes complètes. Vous devez savoir que vous êtes la principale artiste de l’éducation de votre enfant et l’unique artiste de votre vie.

Un dernier mot ?

Merci à toi d’être cette femme qui constitue un modèle pour beaucoup de jeunes filles et de nous donner à nous autres femmes, l’opportunité de partager notre petite expérience avec nos sœurs. Merci de faire de l’émancipation de la femme une préoccupation. Ensembles on va y arriver inch’Allah !

Je voudrai pour terminer, dire à ces jeunes mamans, qu’il n’ y’a pas de recette miracle pour être une mère parfaite mais il y’a mille et une façons d’être une bonne mère. Et cela commence par tenir sa vie en harmonie et se battre pour être épanouie, ainsi on pourrait se battre pour offrir le meilleur à nos enfants. Courage à toutes!

*********

vous pouvez retrouver Toulaye sur ses réseaux sociaux pour plus astuces et conseils:

Facebook: Toulaye Diallo

De simples Gestes Qui Changent Beaucoup

1 réflexion au sujet de “Ces Jeunes Mamans qui nous Inspirent / Meet Toulaye”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s